Qu'est-ce que la pollinisation ?

Pour de nombreuses cultures, la pollinisation est la base de la nouaison. Seule une bonne pollinisation permettra d'assurer une grenaison (formation des graines) optimale, la base essentielle à la production des meilleurs fruits qui soient en termes de taille, qualité, teneur en vitamines et durée de conservation, fournissant ainsi aux clients potentiels ce qu'ils peuvent obtenir de mieux. La majorité des cultures dépend des insectes pour le transfert du pollen. Pour bon nombre d'autres cultures, le vent, l'eau et certains vertébrés comme les chauves-souris et oiseaux, peuvent jouer un rôle important. Koppert s'est spécialisée dans la pollinisation par les bourdons (insectes). Ce choix s'explique par les différents avantages décrits ci-dessous.

Pollinisation par les insectes

Les fleurs de la majorité des fruits produisent du nectar et du pollen, même si la quantité et la qualité de cette production varient énormément, non seulement d'une culture à l'autre, mais aussi d'un cultivar à l'autre. Lorsque des pollinisateurs, comme les bourdons et les abeilles mellifères, butinent les fleurs, ils se nourrissent de nectar et récoltent du pollen dans les « poils » de leur abdomen et thorax, qu'ils transfèrent ensuite régulièrement dans des paniers à pollen spéciaux sur leurs pattes arrière. Ce pollen est ramené au nid et est utilisé comme nourriture pour les larves. Lorsque les bourdons visitent les fleurs, une grande quantité de pollen reste involontairement collée à leurs poils. Le pollen peut donc être transféré sur le stigmate de la même fleur ou des fleurs suivantes, permettant ainsi une pollinisation croisée.
Dans les cultures autogames, comme les myrtilles et les tomates, les visites des bourdons sont encore plus bénéfiques, dans la mesure où ils font vibrer la fleur (« buzz pollination »), donnant ainsi lieu à une pollinisation optimale. 

Pollinisation dans les cultures protégées

La pollinisation est très importante en cultures spécialisées. En effet, la plupart des fruits ne pourront pas se développer s'ils ne sont pas correctement pollinisés. Dans les serres commerciales abritant des cultures fruitières et légumières, la pollinisation est un processus particulièrement important pour les tomates, les fruits rouges, les courgettes, les melons et les poivrons. À l'intérieur des serres, il n'y a pratiquement pas de vent ni de pollinisateurs naturels. L'utilisation d'insectes ou le recours à une pollinisation artificielle est par conséquent indispensable.

Pollinisation efficace

Une pollinisation efficace donne lieu à une production accrue et à des fruits de meilleure qualité grâce à : 

  • une meilleure nouaison : plus la pollinisation assurée est de bonne qualité, plus la quantité de fruits pouvant être récoltée est élevée.
  • des fruits de plus grande taille : une plus grande quantité de semences stimulant un développement optimal pour des fruits de plus grande taille.
  • une durée de conservation prolongée : les semences stimulent également l'absorption de calcium par le fruit, ce qui accroît la résistance du fruit (peau) aux maladies et aux manipulations diverses pendant le stockage et permet donc de réduire de manière significative les pertes après-récolte.
  • des fruits mieux formés : lors d'une pollinisation de qualité, la majorité des fruits produits se caractérisent par une forme optimale. La production de fruits malformés est un problème fréquemment rencontré en culture de fraises, poires (forme de bouteille), pommes, courgettes, etc. Des fruits déformés et de petite taille se traduisent non seulement par une production moins élevée et de moindre qualité, mais entraînent également, dans la majorité des cas, des coûts de manutention supplémentaires.
  • une période de récolte plus courte : une bonne pollinisation donne lieu à une maturation plus uniforme et souvent plus précoce des fruits, ce qui permet de réduite la durée de la période de récolte. Résultat ? Une économie de coûts et une mise en vente plus rapide des produits sur le marché.
  • une réduction des résidus : une maturation plus uniforme et des fruits de qualité supérieure se traduisent généralement par une réduction de la quantité de fongicides utilisés, notamment contre la pourriture des fruits.
Trouvez votre distributeur